Menu

COMMENT OUVRIR UNE BOÎTE AUX LETTRES SANS CLÉS ?

janvier 31, 2018 - Distribution et courrier
COMMENT OUVRIR UNE BOÎTE AUX LETTRES SANS CLÉS ?

C’est une situation qui est déjà arrivée à des millions de personnes : perdre ses clés de boîtes aux lettres. Si cela est moins grave que de perdre les clés de son logement, vous conviendrez que ce n’est pas une situation idéale non plus. Pour parer à ce genre d’éventualité, le mieux reste encore de se tourner vers ce que l’on nomme des Pass PTT. Des professionnels agréés permettent l’obtention de clés diverses pouvant résoudre facilement le problème, à l’instar de ce site spécialisé dans la vente de clé passe partout. Concrètement, comment cela fonctionne ?  

 

 

Une solution peu coûteuse

 

C’est un cliché plutôt commun et pourtant ô combien vérifié : la serrurerie coûte cher, très cher. Une simple erreur d’inattention concernant vos clés et vous vous retrouverez vite avec une facture dépassant bien souvent plusieurs centaines d’euros. Le fait est que solliciter un professionnel se fait généralement sur des horaires délicats, et que faire ouvrir votre boîte aux lettres ne signifie pas forcément repartir avec un cylindre et des clés toutes neuves. Il faut généralement investir dans une toute nouvelle installation, ce qui ne sera pas sans conséquences sur le prix de la facture.

Un simple oubli peut donc revenir à des frais de remplacement onéreux. Or, il n’est pas obligatoire de se ruiner pour recouvrer l’accès à sa boîte. En effet, se tourner vers les passes-partout est alors une solution plus qu’envisageable, puisque peu coûteuse et utilisable immédiatement. Mais pour comprendre réellement comment fonctionne ces précieux sésames, il faut tout d’abord se pencher sur le fonctionnement d’une serrure.

Dans l’inconscient collectif, une serrure est unique, et la seule clé permettant son ouverture se trouve entre les mains du propriétaire. Ce n’est absolument pas le cas. En réalité, lors de son usinage, une serrure est pensée et taillée pour reconnaître deux types de clés. La première, c’est bien entendu celle du locataire/propriétaire qui en a la charge. La deuxième, c’est la reconnaissance des fameux « Pass PTT« . Ce n’est pas étonnant, puisque depuis de nombreuses années déjà, les agents de La Poste utilisent cette méthode afin de délivrer le courrier en toute simplicité au sein des résidences privées. Aujourd’hui, ce savoir se met à la disposition des particuliers, et tout le monde peut acheter ces passes sur des sites spécialisés et à moindre coût.

Il existe en tout et pour tout 21 version différentes de ces passes, il faut donc bien se renseigner sur le modèle à acheter, car selon les régions et les secteurs de France, certains types de clés seront inefficaces. Pour autant, deux modèles se distinguent des autres : les T10 et F10. Très communes, ces clés permettent de couvrir une large zone et fonctionnent avec généralement tous types de serrures. Il va donc de soi qu’entre une intervention se comptant dans les 200€ en moyenne et une simple clé coûtant une quinzaine d’euros : le choix est très vite fait pour le particulier désireux de récupérer l’accès de sa boîte aux lettres.

 

Les clés passes-partout : un nom trompeur !

 

Il faut avant toute chose remettre les choses dans leurs contextes : le nom de « passe-partout » est un faux-ami. En effet, ces fameuses clés n’ouvrent pas réellement toutes les serrures, mais uniquement les boîtes aux lettres ainsi que les halls d’immeubles. Il n’est donc pas possible d’entrer au sein d’un logement ou encore dans des propriétés tierces, comme des garages, des résidences secondaires ou autres. Rassurez-vous, les « petits futés » du dimanche n’auront que faire de ces clés-là.

Si cette méthode est employée par beaucoup d’entreprises privées, comme le gardiennage ou encore les services d’entretiens, c’est avant-tout pour le personnel des services publics que ces passes ont été pensés. Ainsi, il devient plus facile pour le professionnel de pénétrer dans une résidence pour travailler efficacement. Les agents de La Poste ou d’Orange en sont les premiers utilisateurs. Une des choses qui a changé depuis plusieurs années, c’est qu’il est désormais possible pour un particulier de se procurer ce type de clés.

Dès lors, inutile de passer par de coûteux devis pour réparer un oubli ou une perte de clés. Vous serez en revanche responsable de son utilisation, à savoir que vous entrerez dans l’illégalité si votre unique objectif est de fouiller les boîtes de vos voisins, mais ça : vous le saviez déjà. Il faut donc bien garder à l’esprit que l’utilisation de ces passes est à usage personnel uniquement. De plus, outre le fait d’ouvrir votre boîte, vous pourrez également vous en servir pour retrouver l’accès à votre résidence, même si cette utilisation se fait de moins en moins courante, puisque remplacée par la nouvelle norme de badges sans contact Vigik.

C’est donc dans un souci de rendre plus simples et moins punitives les petites erreurs du quotidiens que cette solution prend tout son sens. Rendre accessible à tous une méthode auparavant réservée aux professionnels : c’est l’évolution logique de n’importe quel outil utilitaire. Et comme tous les outils, il faut savoir l’utiliser avec bon sens et parcimonie.

Vous savez désormais comment il est possible d’ouvrir une boîte aux lettres sans clés. Il faut bien entendu se renseigner au préalable sur les modèles à obtenir pour ne pas vous retrouver avec des passes inutiles. Le site spécialisé LockPass est très bien documenté sur le sujet et apporte toutes les informations nécessaires à l’acquisition des différentes versions. De cette façon, vous pourrez passer outre diverses interventions très coûteuses, ce qui avouons-le est dommage pour accéder à une simple boîte aux lettres.

 

 

 

 

Étiquettes : , , ,